Passerelle piétonnière BUHP 

Une première en Europe et en Belgique pour Ergon

Avec la nouvelle passerelle piétonnière ‘Arbre Unique’, Evere (Bruxelles) accueille la première passerelle belge en Béton à Ultra Hautes Performances et la plus longue en une pièce, une primeur en Europe. Un échantillon audacieux de l’art de l’ingénieur.

La nouvelle passerelle, posée en décembre sur commande du gestionnaire des chemins de fer Infrabel, remplace un ouvrage datant de 1956. La passerelle qui surplombe la ligne de chemin de fer Schaerbeek -Hal présentait d’importantes fissures. Infrabel a donc décidé en 2014 de la remplacer. Le gestionnaire du rail a sollicité Ergon, qui décida d’examiner la question.

Pour ce projet, Ergon a proposé de prévoir un nouvel élément en béton préfabriqué, produit avec du Béton à Ultra Hautes Performances
(BUHP). Tout un symbole car l’ancienne passerelle était à l’époque aussi l’une des premières à utiliser du béton précontraint dans notre pays et que cette nouvelle passerelle est la toute première utilisant du BUHP.

Grâce au BUHP la passerelle a pu être construite avec une plus grande finesse, sans armature et malgré tout plus résistante qu’une passerelle utilisant un béton précontraint traditionnel. L’ouvrage d’art est constitué d’un tablier de 36 mètres de long, de 4 mètres de large et de maximum 10 cm d’épaisseur, porté par deux solives d’à peine dix centimètres d’épaisseur.

Il est évident qu’une telle réalisation a fait l’objet d’une étude préalable approfondie. Un véritable travail de pionnier. Pieter van der Zee, Directeur technique de CRH Structural Concrete Belgium explique : « En 2012, le Centre Scientifique et Technique de la Construction (CSTC) a entamé un projet de recherche sur les BUHP ».

« Non pas avec les compositions connues à l’époque en France, mais avec des granulats et des additifs, facilement disponibles en Belgique.
Faire dans la mesure du possible du BUHP un produit local : telle était l’intention. Chez Ergon nous avons fabriqué quelques poutres en « I » de sept mètres de long. Nous avons réalisé une quarantaine de prismes. Des petits morceaux ont ensuite été sciés et analysés ».

D’après ces essais, le CSTC a établi un rapport volumineux mais surtout les résultats de ces essais ont permis tous les rêves, selon Pieter van der Zee : « De temps en temps je suggérais, lors de réunions avec des collaborateurs du MOW EBS Ponts, Tuc Rail et Infrabel, l’idée  d’un pont en BUHP.
C’est toujours agréable d’imaginer une chose qui n’a jamais été faite avant. Chez Infrabel, ils étaient ouverts à intégrer un élément exceptionnel dans l’un de leurs projets ».

« Imaginer est une chose, réaliser en est une autre, une telle passerelle était-elle économiquement et techniquement réalisable ?
« Nous avons beaucoup travaillé sur ces points » relate Pieter « Cela a nécessité d’importantes concertations ».
« Chez Ergon chaque projet démarre à partir d’une nécessité économique. Une passerelle standard en béton préfabriqué aurait nécessité à cet endroit – qui est enclavé – une grue gigantesque. Il aurait alors fallu interrompre la ligne ferroviaire durant des jours. Cette  opération aurait été une corvée extrêmement coûteuse. Le défi consistait donc à alléger l’élément. Mais pour cela un béton de meilleure qualité était nécessaire. C’est ainsi que le BUHP a fait son entrée. »

Fiche technique

Projet L’arbre Unique – Evere
Plan : Infrabel & Ergon
Entrepreneur : Louis Mols algemene aannemingen sa
Maître d’ouvrage : Infrabel
Bureau d’étude : Ergon
Élément en béton BUHP : Ergon

Ergon a livré pour ce projet :
• un élément en béton BUHP

CONTACTEZ-NOUS

Voulez-vous plus d’informations sur nous ou nous pouvons vous aider dans votre projet?